Contact : info@overlandaventure.com

Lac Kel Suu et vallée de l’Ak Say

Lors de notre dernier voyage au Kirghizstan en 2016, personne ne connaissait le lac Kel Suu. Ce lac extraordinaire a été créé par un effondrement rocheux (certainement à la suite d’un séisme) qui a barré un canyon.

L’eau bleu turquoise, les parois verticales de calcaire blanc… ça ne vous rappelle pas un peu le Verdon par hasard? 😉 Sauf qu’ici on est à 3500 m d’altitude, près de la frontière chinoise, sur un lac naturel… et mystérieux : en effet, ce lac est éphémère, il se met en eau – ou pas – en fonction de la fonte des neiges. Depuis quand existe-t-il? De quand date l’immense écroulement rocheux qui bloque le lac? quel est – ou quels sont – les séismes qui l’ont créé? Une belle étude géomorphologique serait à mener dans le coin!

Depuis 3 ans le tourisme se développe à vitesse grand V au Kirghizstan. Aujourd’hui il y a au moins 5 campements de yourtes et de tentes au pied de la vallée et des dizaines de touristes arrivent ici chaque jour. On est 40 personnes autour du lac, c’est rien à coté des plages de la Côte d’Azur, mais on est habitués à être seuls! Malheureusement, une piste empruntée par les agences et les 4X4 des touristes locaux monte jusqu’au lac, ravageant au passage les prairies humides. On décide donc de laisser la voiture en bas et de monter à pied. La balade est courte (4h AR) mais à 3500 m, on a le souffle court !

La route pour accéder à Kel suu est maintenant fléchée depuis Naryn et praticable par tout type de véhicule. Elle traverse la vallée de l’Ak Say, une grande rivière alimentée par les glaciers, dont les eaux vont se perdre dans la dépression désertique du Tarim en Chine.

Pour accéder au lac, nous remontons une jolie vallée entaillée par un canyon aux couleurs exceptionnelles au coucher de soleil.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *